L’activité physique adaptée aux capacités bio-psycho-sociaux de la personne est un déterminant majeur de l’état de santé. C’est naturellement que l’Etat et les différentes instances de la santé entérinent légalement les bienfaits indubitable de la pratique physique sur la santé au sens large. Un historique pour tout comprendre : Tout a débuté suite à la loi santé de 2004 relative à la politique de santé publique avec l’objectif principal d’améliorer la santé dont un des axes de travail est l’Activité Physique (AP). Ensuite en 2011 la HAS reconnaît le bénéfice imputable pour les patients atteints de maladies chroniques de la prescription d’AP comme stratégie thérapeutique non-médicamenteuse. Mme Fourneyron, alors ministre de la santé à ce moment, propose de ratifier l’AP en 2015. Il faudra attendre Janvier 2016 au cours de la modernisation de notre système de santé en introduisant un texte sur la possibilité au médecin traitant de prescrire l’AP. C’est en décembre 2016 que le décret 2016-1990 est estampillé puis entre en vigueur Mars 2017.

Pour répondre à cette nouvelle réglementation en vigueur des mutuelles proposent généreusement une aide financière à ses sociétaires. Deux d’entres elles, nous ont accordés leur confiance : l’assurance Maïf et la Mutuelle des Sportifs.

Team APSON

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s